Etienne Baulieu et Caroline Fourest, Libre Chercheur, Flammarion, Paris, avril 2013
"On trouvera la pilule de la mémoire" (L'Express 6/9/2007)
Etienne-Emile Baulieu

Fils du médecin Léon Blum, qui décède alors qu'il a trois ans, Etienne Blum a 16 ans en 1943 lorsqu'il entre dans la résistance communiste, qui lui donne le nom d'Emile Baulieu.
Directeur de l'unité 33 de l'Inserm en 1963 (Institut national de la santé et de la recherche médicale) le professeur Etienne-Emile Baulieu fait, en 1980, la synthèse de la pillule abortive RU 486 (dite pilule du lendemain).
En 1994 il devient professeur au Collège de France et relance la pilule DHEA (sulfate déhydro-épiandro-stérone), mise au point en 1960, qualifiée de pilule anti-vieillissement. L'Oréal prépare une crême pour ses clientes ...
La pillule abortive RU 486 a été mise sur le marché en France en 1988 et aux Etats-Unis elle est autorisée depuis septembre 2000 ; la Chine, notamment, fabriquerait, sans autorisation, un clône.
La pillule RU 486 présente l'avantage de pouvoir être utilisée dans un but eugéniste, lorsqu'il s'agit d'éviter certaines procréations dangereuses, que l'on ne pouvait pas anticiper.
Mais c'est également gràce à elle, notamment, que les équilibres démographiques peuvent être modifiés au bénéfice quantitatif de certaines populations basiques.

1
Je n'ai jamais pensé que, médicalement, je ne m'intéressais qu'aux femmes.
Quant on fait du bien aux femmes, à leur peau, à leur intérêt pour la chose comme on dit, c'est bien pour les hommes.
Eux, c'est vrai qu'ils sont ignorants. Ils ne connaissent pas leur corps comme les femmes. C'est consubstanciel à la condition masculine d'ignorer beaucoup de choses des femmes.
Cité par Judith Perrignon, Au bonheur des dames, Libération, 21 novembre 2000, p. 48.

------

Vers Première Page