Philippe Guglielmi

En 1998 Grand maître du Grand Orient de France (GODF), première obédience maçonnique, laïque, de France.
Son successeur sera Alain Bauer, très médiatisé

1
Comme nous le disons dans notre parler, la franc-maçonnerie tient aujourd'hui la République "à couvert" dans ses loges, c'est-à-dire au centre de ses préoccupations. C'est vrai. Tout comme elle a, au fils des siècles, "tenu à couvert" la science, la liberté ou l'égalité. Pourquoi cet attachement ? Parce que les valeurs auxquelles nous croyons se trouvent à la fois résumées et magnifiées par cette forme d'organisation héritée de la Révolution française. La construction européenne ne peut sacrifier l'identité laïque de la France.
Le Monde du 3 février 1998, p. 14.

2
Enfin, le Grand Orient estime nécessaire de rappeler avec solennité que tout abandon, aussi modeste soit-il, de la singularité laïque française, constituerait une faute lourde de conséquences. La République française a fait de la laïcité le socle de son organisation sociale. Fondée sur le principe d'une stricte séparation entre le monde des convictions individuelles et l'univers public, elle laisse à chacun le choix de ses croyances dans la limite du respect de l'ordre républicain.
Ibidem.

Vers Première Page