Octobre 2002 : Einhorn condamné à la prison à vie
19 juillet 2001 : Einhorn extradé vers les Etats-Unis

L'ex-gourou hippie américain a quitté la France cette nuit à bord d'un avion privé à destination du territoire américain. Le gouvernement français a autorisé son extradition hier après le feu vert de la cour européenne des droits de l'homme. Einhorn est poursuivi pour l'assassinat de son ex-compagne.

Ira Einhorn est arrivé vendredi à Philadelphie après avoir été extradé de France, au terme d'une cavale de vingt ans et après avoir recouru à toutes les procédures pour éviter une telle issue. Einhorn, qui est âgé de 61 ans, est arrivé à l'aéroport international de Philadelphie peu après 04h00 du matin (08h00 GMT) à bord d'un avion spécialement affrété par le gouvernement américain qui avait quitté l'aéroport parisien de Roissy en début de nuit. Les autorités américaines ont fait savoir qu'il serait transféré immédiatement dans un centre de détention fédéral du centre-ville, avant d'être pris en charge par la police locale qui le conduira dans la prison d'Etat de Graterford, à la périphérie.
Cet ancien militant contre la guerre du Vietnam avait été condamné à la prison à vie par contumace, en 1993, pour le meurtre, 16 ans plus tôt, de son ex-petite amie, Holly Maddux, meurtre qu'il a toujours nié. La Cour européenne des droits de l'homme a donné jeudi le feu vert à son extradition en estimant que "diverses autorités américaines ont donné des garanties satisfaisantes que le requérant ne risque en aucun cas la peine de mort". Elle a indiqué qu'elle avait demandé à Paris des informations sur la possibilité pour Einhorn de bénéficier d'un nouveau procès aux Etats-Unis. Si tel n'était pas le cas, la France pourrait être condamnée par la Cour de Strasbourg.

Interpellé par les gendarmes à son domicile de Champagne-Mouton, en Charente, quelques heures après la décision de la Cour européenne, Ira Einhorn était arrivé à Roissy vers minuit où il avait été remis aux autorités américaines.

"Réserve expresse"
L'extradition d'Ira Einhorn a provoqué la colère de ses avocats français, mais a au contraire été saluée aux Etats-Unis. La soeur d'Holly Maddux, Meg Wakeman, a dit que cette décision lui donnait "un petit espoir qu'on puisse commencer à honorer la mémoire de Holly". Dans un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères a rappelé que la mesure d'extradition était soumise à la "réserve expresse" qu'Ira Einhorn, à son retour en Pennsylvanie, puisse bénéficier "s'il le souhaite, d'un nouveau procès garantissant pleinement ses droits". "Les autorités américaines se sont formellement engagées à respecter cette condition. Le gouvernement français transmettra sur ce point à la Cour européenne (des droits de l'homme) les précisions qu'elle a sollicitées".

"C'est une décision lourde de conséquences. J'espère que le gouvernement ne va pas le regretter", a déclaré un des avocats d'Einhorn, Dominique Tricaud, quand les gendarmes se sont présentés à Champagne-Mouton. Ira Einhorn avait été arrêté en France en 1997. La chambre de l'instruction de Bordeaux, la Cour de cassation, le Premier ministre et finalement le Conseil d'Etat jeudi dernier ont donné leur feu vert à son extradition. Ira Einhorn s'était infligé lui-même une blessure à la gorge après la décision du Conseil d'Etat.
lefigaro.fr (Avec Reuters), Publié le 19 juillet 2001 à 17h06, Mis à jour le 20 juillet 2001 à 10h40

-----

Prison à vie pour Ira Einhorn

Ira Einhorn a été reconnu coupable par un jury américain du meurtre de sa compagne en 1977. Une cavale longue de 16 ans l'avait conduit jusqu'en France d'où il avait été extradé en juillet 2001.

La longue cavale d'Ira Einhorn a définitivement pris fin jeudi: accusé du meurtre de sa compagne en 1977 et extradé de France en juillet 2001, l'ex-hippie américain a été reconnu coupable par un jury de Philadelphie et sera automatiquement condamné à la prison à vie.

Il n'a fallu qu'un peu plus de deux heures aux jurés pour parvenir à une décision, ce qui montre qu'ils n'ont pas eu de doutes quant à la culpabilité de cette ancienne figure de la contre-culture des années 70, dont l'extradition avait défrayé la chronique.

L'accusation n'a eu aucun mal à faire état de témoignages sur sa propension à la violence domestique et à convaincre les jurés que personne, en dehors de Ira Einhorn, ne pouvait avoir commis ce meurtre. Le couple était en instance de rupture et c'est parce qu'il ne le supportait pas qu'il a tué, a estimé le tribunal. Ira Einhorn est resté impassible à l'énoncé du verdict, alors que son avocat annonçait peu après son intention d'immédiatement se pourvoir en appel.

Arrêté en 1979, un an et demi après le meurtre, Einhorn avait été libéré sous caution et avait pris la fuite en 1981, plutôt que de se présenter à son procès. Il a vécu en Grande-Bretagne, en Irlande, en Suède avant de s'installer à Champagne-Mouton en Charente où il a été arrêté le 3 juin 1997. Paris n'avait accepté de l'extrader qu'après avoir obtenu l'assurance qu'il ne serait pas condamné à mort.
tf1.fr, news, Mis en ligne le 18 octobre 2002

Retour Première page