ibn Warraq

Pseudonyme de l'auteur de Why I Am Not Muslim ? Prometheus Books, 1995, Pourquoi je ne suis pas musulman, L'Age d'Homme, Lausanne, 1999, qui se présente comme étant né dans une famille musulmane et comme étant un humaniste laïc "qui croit que toutes les religions sont des rêves d'hommes débiles, de toute évidence fausses et pernicieuses" (Avant-propos de l'ouvrage, p. 10).

1
La charia ou loi islamique est basée sur quatre principes ou racines (usul en arabe) : le Coran, les Sunnah, l'ijma (les consensus de la communauté orthodoxe) et le qiyas (méthode de raisonnement par analogie). ...

En résumé, la charia est un ensemble de lois théoriques qui s'appliquent à une communauté musulmane idéale, qui s'est entièrement soumise à la volonté de Dieu. Elle est fondée sur l'autorité divine, qui doit être acceptée sans critique. La loi coranique n'est donc pas le fruit de l'intelligence humaine et en aucun cas elle ne reflète l'évolution constante des réalités sociales (comme le font toutes les lois occidentales). Elle est immuable, et le fiqh constitue l'interprétation infaillible et définitive des textes sacrés. Elle est infaillible parce que la caste des docteurs de la loi a reçu le pouvoir de déduire du Coran et des traditions des solutions incontestables ; et définitive parce qu'après trois siècles, toutes les solutions avaient été données.
Pourquoi ..., p. 208 et 213.

2
L'obstacle majeur au développement des droits de l'homme dans l'islam c'est Dieu ou, pour être plus précis, ..., c'est la vénération du Coran et de la sunnah. Il est dit dans la Déclaration Islamique Universelle des Droits de l'Homme que c'est la révélation divine qui donne un "cadre moral et légal pour établir et réguler les institutions humaines et les relations entre individus". Les auteurs de la Déclaration Islamique rabaissent la raison humaine, qui ne saurait être un guide adéquat pour les affaires de l'humanité et ils répètent avec insistance que "les enseignements de l'islam représentent la quintessence des directives divines dans leur forme ultime et parfaite".
Ibidem, p. 241.

3

La nature totalitaire de l'islam n'est nulle part plus apparente que dans le concept de Jihad, la guerre sainte, dont le but final est de conquérir le monde entier et de le soumettre à la seule vrai religion, à la loi d'Allah. A l'islam seul a été donné la vérité. Hors de l'islam, point de salut ! Pour tout musulman, c'est un devoir sacré, une obligation religieuse établie dans le Coran et dans les traditions que de porter l'islam à toute l'humanité. Le jihad est une institution divine, décrétée dans le but de faire progresser l'islam. Les musulmans doivent se battre et tuer au nom d'Allah.
Ibidem, p. 269-270.

Vers Première Page