Pace Enzo

Enzo Pace. Professeur de sociologie des religions à l'Université de Padoue.Auteur notamment, avec Sabino Acquaviva, de : Sociologie des religions, Cerf, Paris 1994.

1
Ce qui caractérise actuellement beaucoup de groupes et de mouvements religieux, qu'ils puisent ou non leur inspiration spirituelle dans une thématique orientale, est la conviction que le salut ne peut venir que de l'abandon de la modernité occidentale, coupable, à leur avis, de détruire la planète et les hommes qui la peuplent. L'accumulation des biens matériels, qui donne ses raisons à la société consumériste, ne leur semble pas une compensation suffisante aux maladies et malaises individuels et collectifs qu'elle engendre. La Quête du salut, Le Monde diplomatique, juin 1992, supplément p. VII.

2
La perte de confiance dans la science et la technologie, le sentiment grandissant d'insécurité leur (aux religions) ouvrent peut-être un nouvel accès à la conscience des hommes. Les gouvernants ou ceux qui sont censés gouverner les conduites face aux nombreuses et complexes difficultés de notre monde en transition s'aperçoivent peut-être que, pour pouvoir imposer un changement de mode de vie, du moins aux Occidentaux, il faudrait un supplément d'âme, un nouveau pacte éthico-social qui accompagnerait les décisions politiques. Idem.

Vers Première Page