Machiavel Nicolas

Niccolo Machiavelli, 1469-1527. Haut fonctionnaire à Florence, philosophe réaliste précurseur de la sociologie politique. Auteur notamment d'Il Principe (1513), Le Prince ; Discorsi sopra la prima decadi Tito-Livio (1513-1520), Discours sur la première décade de Tite-Live ; Istorie fiorentine (1520-1526), Histoires florentines.

1

Etant mon intention d'écrire choses profitables à ceux qui les entendront, il m'a semblé plus convenable de suivre la vérité effective de la chose que son imagination. Le Prince, chap. 15.

2
Les hommes ne font le bien que forcément ; mais ... dès qu'ils ont le choix et la liberté de commettre le mal avec impunité, ils ne manquent de porter partout la turbulence et le désordre. Tite-Live, I, chap.3.

3
Les désirs de l'homme sont insatiables : il est dans sa nature de vouloir et de pouvoir tout désirer, il n'est pas à sa portée de tout acquérir. Il en résulte pour lui un mécontentement habituel et le dégoût de ce qu'il possède ; c'est ce qui lui fait blâmer le présent, louer le passé, désirer l'avenir, et tout cela sans aucun motif raisonnable. Tite-Live, II, Avant-propos.

4
Un peuple ... se laisse mener et séduire par le moindre discours, la moindre action, et les soupçons les plus légers. Hist. Flor., III, chap. 20.

5
Les hommes d'un mérite extraordinaire ont toujours été et seront toujours négligés par les républiques dans les temps calmes : envieux alors de la réputation que ceux-ci se sont acquise par leurs vertus, les autres citoyens, pour la plupart, ont la prétention, je ne dis pas seulement de les égaler, mais de leur être supérieurs. Tite-Live, III, chap.16.

6
Il n'y a ni lois ni constitution qui puisse mettre un frein à la corruption universelle ; car, comme les bonnes moeurs, pour se maintenir, ont besoin des lois, les lois à leur tour, pour être observées, ont besoin des bonnes moeurs. Tite-Live, I, chap. 18.

Vers Première Page