Epiktetos (v. 50 - v. 125)

Né à Hiérapolis en Phrygie, il est l'esclave d'Epaphrodite, un affranchi de Néron. Il suit les cours du philosophe Musonius Rufus qui l'initie à la doctrine stoïcienne. Lui-même affranchi il enseigne le stoïcisme à Rome, puis, ayant été banni vers 94, il se réfugie à Nicopolis en Epire où son enseignement a beaucoup de succès. Son disciple Flavius Arrien diffuse sa pensée, en grec, en huit livres, dont quatre nous sont connus sous le titre Entretiens. Le Manuel rassemble, lui, quelques pensées dans le domaine, limité, de la morale pratique.

1
Une fois que l'on a perdu le sens de la mesure, il n'y a plus de limite.
Manuel.

2
Ne demande pas que ce qui arrive, arrive comme tu le désires ; mais désire que les choses arrivent, comme elles arrivent, et tu seras heureux.
Ibidem.

3
Le plus souvent, garde le silence. Ou bien ne dis que ce qui est nécessaire, et en peu de mots.
Ibidem.

4
Signes de celui qui avance en sagesse : il ne blâme personne, il ne loue personne, il ne se plaint de personne, il n'accuse personne, il ne parle jamais de lui-même comme de quelqu'un d'important, ou qui sait quelque chose.
Ibidem.

Vers Première Page