Peuple corse, Peuple rom ?
Problèmes municipaux et "gens du voyage"

Une question qui se pose à certains à propos du "peuple corse" est celle de savoir si celui-ci, qui ne comprendrait qu'une partie des, environ, 250 000 habitants de la Corse (y compris certains morts ??), comprendrait également tous les corses du continent et d'outre-mer, d'Europe, et du Monde entier ...

-----

A titre d'information M. Emil Scuka, président du Congrès mondial des Roms, souhaite, en 2001, que dans le cadre de l'Union européenne une nation Rom soit officiellement reconnue.
Les Roms (Tsiganes, Gitans, Bohémiens, "gens du voyage" comme disent les intellectuels "parisiens") seraient, selon l'European Roma Center, entre 7 et 8,5 millions en Europe (1,8 à 2,5 millions en Roumanie pour 22,5 millions d'habitants, 800 000 en Bulgarie et en Espagne, 600 000 en Hongrie, 500 000 en Slovaquie (pour 5,4 millions d'habitants) et 500 000 en Turquie, 350 000 en France, 300 000 en Tchéquie pour 10,4 millions d'habitants).
Les Roms sont d'origine indienne. Les premières vagues de migrants roms passèrent en Turquie, par la Mésopotamie, au XIIème siècle après J-C, puis en Europe. Au XVème siècle leurs tribus avaient atteint l'Ecosse.

-------

(Août 2003) Saint-Michel-sur-Orge

Le club de foot dévasté par des gens du voyage

«C'EST VRAIMENT démoralisant ! » Rentré de vacances ce week-end, Gérard Lavaud, président du club de foot de Saint-Michel, était consterné, hier, à la vue des dégâts. Tout autour du local du club, l'herbe est jonchée d'immondices : papiers, chaussures, vêtements, nourriture, bombonnes de gaz, excréments...

Les gens du voyage, installés ici depuis fin juillet, ont quitté précipitamment, dans la nuit de dimanche à lundi, les terrains du complexe sportif de Saint-Michel en laissant quelques « souvenirs ». Dans les locaux qui abritent les vestiaires et les bureaux du club, l'air est irrespirable. Toutes les pièces ont été transformées en toilettes de fortune. « Et dire que tout avait été nettoyé et repeint cette année », soupire Gérard Lavaud.

Mais le plus inquiétant pour l'avenir du club se joue sur le terrain. Des tuyaux du système d'arrosage ont été arrachés, si bien que l'herbe du terrain commence à souffrir de la canicule. A certains endroits, des trous se forment dans le gazon.

Des tranchées autour du terrain

« La saison reprend dans quinze jours et on ne sait pas si on va pouvoir jouer. Le terrain est mort », constate le président du club.

Hier, les services techniques de la commune ont enlevé le plus gros des déchets accumulés. Des bulldozers creusaient des tranchées autour des terrains de sport afin d'empêcher de nouvelles caravanes de passer. Mais l'allée des Prairies, qui longe le terrain, ne pourra être bloquée : elle permet aux pompiers d'accéder au collège.
Julien Vonthron, Le Parisien, Essonne, 12 août 2003, p. II

Retour première page