Joschka Fischer

Le ministre Vert allemand des affaires étrangères est devenu celèbre et le plus populaire des ministres du gouvernement de la gauche plurielle de Gerhard Schröder (social-démocrate) en soutenant vigoureusement l’intervention de l’OTAN dans la guerre du Kosovo, ce qui permet à l’Allemagne, dont la capitale est de nouveau Berlin, de faire faire des travaux pratiques à son armée, les premiers depuis 1945.

Né en 1948, Joschka est le fils de bouchers allemands de Hongrie, épurés en 1945, qui s’engage passionnément à l’ultra gauche marxiste allemande en 1967, vit dans des appartements communautaires de Berlin en traduisant des romans pornographiques, manifeste violemment contre l’intervention américaine au Vietnam, suit à l’Université les cours des marxo-freudiens Habermas et Adorno, et devient en 1981 l’un des fondateurs des Verts allemands avec son ami Daniel Cohn Bendit.

Elu député Vert en 1983 il traite en 1984 le président du Bundestag de “trou du cul”, et ministre de l’environnement du gouvernement du Land de Hesse en 1985 il prête serment en jeans et en baskets blanches... ce qui ne l’empêche nullement de se convertir au capitalisme lorsque la gauche plurielle allemande accède, enfin, au pouvoir en 1998.

Au Congrès extraordinaire des Verts allemands du 13 mai 1999 Joschka est violemment attaqué par des militants de base qui n’ont rien compris, ou qui ont trop bien compris... Certaines jeunes femmes le comprennent très bien, elles. Joschka, de réputation plutôt machiste, ministre fédéral, a épousé sa quatrième femme, une jeune journaliste de 29 ans...

Retour Kosovo

Retour première page