Pierre Lellouche

(14 mars 2003) ANTISÉMITISME : Pierre Lellouche a persisté dans son accusation de dérive de la « gauche modérée » vers l' « antisémitisme » et refusé de présenter ses excuses

Pierre Lellouche (UMP, Paris) a persisté, mercredi 12 mars (2003), dans son accusation de dérive de la « gauche modérée » vers l' « antisémitisme »,et refusé de présenter ses excuses ( Le Monde du 13 mars).
« L'UMP doit-elle garder M. Lellouche ? », s'est interrogé le premier secrétaire du PS, François Hollande, qui juge ces propos « odieux et non fondés ».
« L'antisionisme a fait des progrès à gauche. Le cap est ensuite vite franchi [vers l'antisémitisme]. On ne peut pas dire que la question ne se pose pas complètement », a déclaré, mercredi, le député (UMP) de la Drôme, Hervé Mariton.
lemonde.fr, ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 14 Mars 2003

Retour Première page