note sur "citoyen"

Les droits de l'homme et du citoyen, c'est à dire réellement les droits de l'homme en société selon la formule du conventionnel Bertrand Barère de Vieuzac, adoptée le 10 mai 1793 et reprise à l'article 1er de la Constitution de 1795.

Ce qui signifie concrétement que les individus qui refusent la socialisation démocratique, comme par exemple les vendéens, ne bénéficient pas de ces droits.
Cet "état d'esprit" explique également que les dispositions du chapitre X de la Constitution de Staline du 5 décembre 1936 "Droits et devoirs fondamentaux des citoyens" ne s'appliquent qu'aux "citoyens", c'est à dire aux individus qui acceptent la socialisation démocratique marxiste-léniniste. Il en est de même pour la Constitution soviétique de Brejnev du 7 octobre 1977, qui accorde dans son chapitre 7, théoriquement, les droits les plus larges "aux citoyens de l'U.R.S.S", c'est à dire aux individus qui respectent "les règles de la vie en société socialiste" (article 59), et évidemment pas aux autres ... qui donc peuvent être "éliminés" ...

Retour Première page